La maison d'hôtes Les Bruyères du Mont vous accueille dans la Baie du Mont Saint Michel 12 km du Mont St Michel entre St Malo et Granville  Nous vous proposons un séjour entre Bretagne et Normandie au sein de 4 chambres  et un gîte de charme.

Les activités insolites

 

S'il y a une activité insolite par excellence qui vous laissera un souvenir mémorable, c'est bien celle-ci : survoler la Baie en ULM

Professionnel sur la baie du Mont-Saint-Michel avec plus de 30 ans d'expérience, Didier Hulin vous propose différentes prestations telles que le baptême de l’air dans un cadre majestueux ou encore des formations personnalisées.

www.ulm-mont-saint-michel.com/Bapteme.html

 

 

Vous en avez assez des parcs zoologiques « normaux » ? Alors vous serez sûrement intéressé par Alligator Bay à Beauvoir, un parc animalier d’un genre bien particulier… qui abrite le plus grand groupe d’alligators en Europe !

 

Dans la serre aux alligators, le labyrinthe des dragons ou encore la ferme aux tortues, vous pourrez découvrir des centaines d’animaux fascinants : iguanes, serpents, alligators, crocodiles et lézards… On peut même y caresser des tortues d’Afrique ! Vous pourrez aussi assister aux repas des animaux selon les jours et les heures. Dans ce parc bien aménagé, vous pourrez en apprendre plus sur ces espèces souvent méconnues et menacées d’extinction.

 

Une balade en maringote, ça vous tente ? Cette navette hippomobile tractée par des chevaux de traits est un moyen de transport original qui permet de rejoindre le site du Mont Saint-Michel, bercé par le doux rythme des sabots, et de découvrir autrement la faune et la flore de la baie.

 

Depuis Dinan ou Beauvoir, vous pouvez embarquer pour des vols panoramiques et enchanteurs en hélicoptère : découvrez la baie et le Mont Saint-Michel vue d’en haut !

 

Les visites hors des sentiers battus

 

Le marais blanc est un parc naturel régional, constitué d’un paysage de marais inondés lors des pluies hivernales quand l’eau semble rejoindre le ciel, c’est la saison de la « blanchie » qui a donné son nom au marais. Sur un sentier de 2 à 5 km, venez découvrir ce magnifique espace naturel… C’est l’idéal pour observer la vie des nombreux oiseaux qui y nichent à l’année.

 

La lande de Lessay occupe des territoires qui étaient auparavant recouverts de forêts de chênes ou de bouleaux. Les déboisements entrepris au 11ème siècle et les activités liées à l’exploitation agricole ont transformé le paysage, et les terres se sont recouvertes d’une végétation spécifique basée principalement sur les bruyères et les ajoncs.

 

Cette vaste étendue de terre de faible relief est le cadre de plusieurs des romans de Jules Barbey d’Aurevilly, un désert normand qui « déployait une grandeur de solitude et de tristesse désolée qu’il n’était pas facile d’oublier… ». Et leur aspect âpre et désolé est encore renforcé par le vent qui y souffle fort ; mais les dépressions humides, bruyères, ajoncs et pins maritimes abritent une grande diversité biologique.

 

On dit que la pierre au Diable (l’autre nom du menhir de Vaumoisson) aurait été oubliée par celui-ci alors qu’il la ramenait de Chausey vers le Pont-au-Bault. Selon la légende, il aperçut en chemin un prêtre avec son étole et, pris de panique, il laissa tomber la pierre, sur laquelle on voit encore la trace des cinq griffes du démon. Pour conjurer le mauvais sort, on éleva par la suite une croix près de cet endroit, transférée depuis au cimetière de Bouillon. La pierre, elle, est toujours en place, et pour cause : cet énorme bloc de granit gris mesure environ 3 mètres de hauteur.

 

Les cabanes Vauban sont un réseau de plusieurs corps de garde le long du littoral, ainsi nommées en référence à Sébastien Le Preste de Vauban, architecte militaire de Louis XIV chargé de fortifier les côtes françaises. Elles permettaient de surveiller la mer et de guetter les navires ennemis, puis certaines devinrent des postes de garde douaniers pour surveiller les contrebandiers, et d’autres des supports pour le télégraphe. Vous pouvez en découvrir 3 sur le « sentier des 3 cabanes » sur le GR 223 ou sentier des douaniers (celles de Carolles, Champeaux et Saint-Jean-le-Thomas), une belle randonnée de 4-5 heures sur « le plus beau kilomètre » de France.

 

Le pont de la Roque fut construit par les Romains en 58 avant Jésus-Christ. Ce pont de dix piliers était un point de passage important, et il a résisté aux marées, aux intempéries et aux diverses dégradations pendant près de deux millénaires.

 

Malheureusement, il fut bombardé pendant la Seconde guerre mondiale et n’a jamais été reconstruit. Aujourd’hui, le pont est peu entretenu et souffre de l’usure du temps ; mais il demeure un lieu de mémoire important et une attraction pour les touristes.

 

Notre guide "1001 trésors" (la suite)...

Afin de découvrir TOUTES les activités touristiques et visites incontournables de notre magnifique région, Les Bruyères du Mont vous invite à lire les AUTRES pages "tourisme" ci-dessous...

 
Vos envies Vos destinations